Prise de médicament et bypass gastrique en Belgique : à quoi faire attention ?

Le Bypass gastrique est une chirurgie bariatrique permettant de réduire la taille de l’estomac. Comme toute opération chirurgicale, elle nécessite un suivi global après l’intervention. Dans ce cas particulier, des recommandations doivent être données notamment au niveau de la prise des médicaments. La chirurgienne de l’obésité spécialisée dans la pratique de Bypass en Belgique, le Docteur Anne-Catherine Dandrifosse, fait le point.

Absorption modifiée des médicaments après un Bypass

Plat sain pour les personnes ayant subi un bypassÀ la suite d’un by-pass, l’estomac se vidange plus rapidement ce qui pourrait avoir un impact sur la résorption de certains médicaments. La marge thérapeutique de nos médicaments est telle qu’en général cela n’a que peu d’implications.

La plupart des médicaments seront prescrits comme d’habitude. Le dosage doit parfois être réadapté afin de correspondre à la corpulence dont le poids a été normalisé après la chirurgie bariatrique.

Le dosage des médicaments à visée psychiatrique doit parfois être modifié.

Si vous êtes une femme, vous devez être vigilante quant à la prise de la pilule contraceptive après le Bypass. En effet, il s’agit de médicaments microdosés. Toute perturbation du tube digestif peut en modifier l’absorption. Ce moyen de contraception pourrait perdre en efficacité. D’autres méthodes vous seront dès lors suggérées, d’autant plus que la perte de poids augmente les chances de grossesse.

Impact de la perte de poids sur la santé à la suite d’une chirurgie de l’obésité

Avec la perte de poids liée au Bypass, de nombreuses maladies associées à l’obésité vont s’améliorer, voire guérir. On peut constater une désescalade thérapeutique chez le patient ayant subi cette chirurgie bariatrique. Il est dès lors toujours nécessaire de réévaluer :

  • Les traitements hypertenseurs;
  • Les médicaments contre le diabète
  • Ceux pour le soutien psychiatrique;
  • Les traitements pour les apnées du sommeil;
  • Etc.

Limiter l’absorption des anti-inflammatoires après un Bypass

Il faut partir du principe que ce qui est bon pour le corps avant l’intervention est toujours bon et inversement, ce qui est mauvais pour l’organisme avant l’opération reste mauvais. Les anti-inflammatoires sont connus pour être irritants et avoir des effets négatifs sur l’estomac. Il faudra donc être vigilant, mais il n’est pas interdit d’en prendre sur une courte durée en cas de problèmes douloureux, par exemple 2 à 3 jours maximum. Nous préférons cette attitude à celle qui consisterait à passer directement à l’utilisation de morphiniques. Pour rappel, en cas de douleur, commencez par un anti-douleur classique contenant du paracétamol.

Obtenir plus d’informations sur le Bypass et ses implications sur le quotidien ?

L’équipe médicale pluridisciplinaire du Docteur Anne-Catherine Dandrifosse offre un accompagnement global après la chirurgie bariatrique : suivi nutritionnel, suivi psychologique, suivi sur la forme physique, etc. Vous avez des questions sur les opérations de l’obésité, les complications possibles ou vous souhaitez savoir si cette solution est adaptée à votre situation ? Contactez-nous à tout moment par téléphone ou en remplissant le formulaire en ligne. Le Docteur Anne-Catherine Dandrifosse vous reçoit à Liège et à Bruxelles.