La plicature gastrique pour perdre du poids

De nombreuses solutions chirurgicales peuvent être proposées aux patients en surpoids à Liège ou à Bruxelles. Toutes les procédures ne sont cependant par réalisées par votre chirurgien de l’obésité. C’est le cas de la plicature gastrique, qui est une technique récente et moins documentée que la sleeve ou le bypass gastrique. Voyons de quoi il s’agit et pourquoi elle n’est pas envisagée dans notre clinique.

Qu’est-ce que l’imbrication stomacale ?

Plicature gastrique pour perdre du poids à Liège et à BruxellesLa plicature gastrique est une opération réalisée depuis 2007. Les pertes de poids semblent moins importantes qu'avec la sleeve ou le bypass.

Il s'agit de recoudre l’estomac sur lui-même, pour lui imprimer un pli et réduire ainsi sa taille. Cette procédure se fait par laparoscopie : de petites incisions dans l’abdomen permettent le passage de longs instruments chirurgicaux, sous la surveillance d’une caméra.

  • Elle ne nécessite pas d’implantation de corps étranger comme un anneau que l’on place autour de l’estomac ;
  • Elle n’occasionne pas de perte de tissus stomacaux.

Comparaison entre la sleeve gastrectomie et la plicature gastrique

Chacune des chirurgies pouvant soigner l’obésité morbide présente des avantages et des inconvénients.

La sleeve gastrique peut être comparée à la technique de la plicature stomacale. Les deux consistent en transformer l’estomac en tube, afin d’en réduire l’espace.

  • Perte de poids inférieure à la sleeve gastrectomie: c’est pourquoi la plicature gastrique est proposée par certaines équipes aux personnes ne souffrant pas d’un surpoids important ;
  • Réversibilité du processus chirurgical : la plicature est annoncée comme étant réversible durant les 6 premières semaines. Ensuite la cicatrisation ne le permettrait plus. Le sleeve gastrectomie est irréversible, car elle concerne l’ablation des deux tiers de l’estomac ;
  • Moins de complications que pour la sleeve: le risque de complications postopératoires de la sleeve gastrectomie (lâcher de suture, …) est plus important. La plicature peut occasionner des obstructions gastriques si le tube obtenu par pliage n’est pas homogène.   

Remboursement des frais de soins liés à l’obésité en Belgique

Le Moniteur belge prévoit des conditions pour bénéficier d’une prise en charge de votre opération de l’obésité. Ces critères sont les suivants lorsqu'il n'y a pas d'antécédents de chirurgie de l'obésité :

  • Avoir un IMC égal ou supérieur à 40;
  • Si le BMI est entre 35 et 40, il faut présenter des facteurs de comorbidité: les pathologies liées à l’obésité sont les suivantes : l’hypertension artérielle, le diabète, les apnées du sommeil.
  • Régime de plus d'un an documenté
  • Dossier accepté lors d'une réunion multidisciplinaire

Une chirurgie de l'obésité qui serait proposée hors de ces critères ne bénéficierait pas d'un remboursement.

Votre chirurgien de l’obésité opérant à Liège et à Bruxelles reste informée de l’évolution, du suivi et des résultats concernant la plicature gastrique et les nouvelles techniques chirurgicales, telles le mini-bypass gastrique, qui affiche d’excellents résultats.

Votre chirurgie de l’obésité est un échec ?

Il arrive que certains patients se rendent en cabinet de l’obésité avec différentes problématiques. L’équipe pluridisciplinaire entourant votre chirurgien bariatrique tente de comprendre la source de l’échec, ressenti ou avéré. Une solution peut être apportée pour chacune d’entre elles : chirurgicale, psychologique ou diététique.

  • Problème technique lié au geste chirurgical: en cas d’obstruction gastrique, une intervention peut défaire la plicature. Déplier l’estomac peut occasionner des lésions de perforations ou cicatrices résiduelles, mais les cas de complications sont exceptionnel. L'aide apportée par la plicautre gastrique peut ne pas être suffisante et la perte de poids insatisfaisante.Une conversion en bypass gastrique peut être envisagée.
  • Reflux gastriques: la plicature sera transformée en bypass gastrique ;
  • Le patient n’a pas compris les consignes d’hygiène de vie  données lors de l’hospitalisation (grignotage, …) ;
  • Des circonstances psychologiques ou environnementales ont empêché la perte de poids espérée (un problème d’alcoolisme, par exemple, …) ;
  • Le patient est en conflit avec sa nouvelle image: une prise en charge psychologique est alors préconisée.

Vous souffrez d’un surpoids sévère et souhaitez recourir à une chirurgie de l’obésité aux résultats concluants avérés ? Contactez le Docteur Dandrifosse

Prenez contact auprès de l’équipe pluridisciplinaire du Docteur Dandrifosse à Liège ou à Bruxelles afin d’en savoir plus sur les chirurgies de l’estomac ou la plicature gastrique, ou obtenir un rendez-vous en préconsultation.