Que faire en cas de rechute après une chirurgie de l’obésité ?

Quel que soit le type de chirurgie bariatrique – sleeve, bypass ou anneau –, le patient est exposé à un risque de rechute. Comment l’écarter ? Quelles mesures mettre en œuvre en cas d’échec ? Anne-Catherine Dandrifosse, chirurgien de l’obésité à Liège et Bruxelles, vous informe.

Rechute après une chirurgie bariatriqueQu’entend-on exactement par « rechute » après une opération de chirurgie bariatrique ?

Les spécialistes en traitement de l’obésité parlent de « rechute » dans trois cas de figure distincts :

Perte insuffisante de l’excès de poids

En règle générale, une perte de plus de 50 % de l’excès de poids est considérée comme un bon résultat. Toutefois, il peut arriver que le résultat escompté soit insuffisant.

Reprise de poids sur le long terme

La chirurgie bariatrique est une intervention qui s’inscrit dans une prise en charge à long terme. Le patient doit fournir des efforts et s’atteler à une hygiène de vie saine en phase postopératoire immédiate, à moyen terme et à long terme. En cas de relâche des efforts au fil du temps qui passe, il arrive que le patient reprenne de la masse corporelle.

Complications liées à une chirurgie antérieure

Enfin, le patient peut également être en proie à des complications en lien avec une ancienne intervention bariatrique : reflux gastro-œsophagien, trop grandes difficultés ou facilités à s’alimenter, etc.

Facteurs de risque de rechute après une chirurgie de l’obésité

Il peut y avoir des problèmes techniques liés au montage chirurgical ainsi que des problèmes comportementaux, et il est parfois compliqué de faire la part des choses. C’est la raison pour laquelle le suivi postopératoire revêt une importance toute particulière. Des troubles du comportement alimentaire tels que du grignotage ou du binge eating (comprenez de l’hyperphagie boulimique) peuvent apparaître ou réapparaître. L’absence de soutien dans l’entourage est également un facteur de risque, tout comme la mauvaise compréhension des implications de la chirurgie. Il faut se préparer à suivre des instructions diététiques à longue échéance. 

Solutions à envisager face à un échec postopératoire

La marche à suivre en cas de rechute varie au cas par cas. Il convient dans un premier temps d’analyser, avec les spécialistes qui vous entourent, ce qui est en train de se passer. Sur cette base, on peut s’orienter vers un problème technique, un manque de motivation, un problème de suivi ou parfois simplement une mauvaise compréhension des règles à suivre après une chirurgie de l’obésité.

Des examens complémentaires tels que des radios ou des prises de sang peuvent être envisagés. Il existe par ailleurs plusieurs possibilités chirurgicales pour prendre un nouveau départ. Il s’agit toujours de chirurgies, quoiqu’un peu plus techniques.

Moyens mis en œuvre pour prévenir les candidats à la chirurgie bariatrique contre le risque de rechute

Le suivi sur le long terme et la prise en charge globale par une équipe multidisciplinaire sont très importants car une prédisposition personnelle à la prise de poids demeure présente. Si de mauvaises habitudes alimentaires s’installent en lien ou non avec un problème technique de montage chirurgical ou un problème hormonal par exemple, une prise de poids peut survenir.  La présence d’un suivi multidisciplinaire permet de dépister les situations de prédisposition à un risque de rechute.

Le Docteur Anne-Catherine Dandrifosse et son équipe vous informent !

Vous avez des questions relatives à la chirurgie bariatrique ? Vous souhaitez obtenir une consultation médicale avec le Dr Dandrifosse ? Contactez-nous par téléphone ou via notre formulaire en ligne.