COVID-19 et chirurgie de l'obésité

Lorsqu'on a bénéficié d'une chirurgie de l'obésité, se pose la question de savoir si on peut être pris en charge de la même façon qu'un autre patient en cas de maladie. Cette question est de nouveau soulevée dans le cadre de l'épidémie COVID-19. C'est pourquoi, le Docteur Anne-Catherine Dandrifosse, chirurgienne de l'obésité en Belgique, vous détaille et vous explique ce qu'il en est par rapport à une opération bariatrique que ce soit une sleeve gastrectomie, un bypass gastrique ou la pose d'un anneau gastrique ajustable.

COVID-19 et obésité.                                        

image health

Malheureusement, l'obésité semble être un facteur d'aggravation du COVID-19. La plupart ( 70% dans certaines études) des patients admis aux soins intensifs sont en surpoids ou obèses. L'obésité s'accompagne régulièrement d'hypertension artérielle ou de maladies respiratoires ce qui aggrave le pronostic. On peut donc imaginer, sans que cela soit démontré, que le fait d'avoir récupéré un meilleur poids et donc un meilleur état de santé après chirurgie de l'obésité diminue le risque associé au COVID-19. La prise en charge aux soins intensifs nécessite souvent d'être mis sur le ventre. Cette position est moins bien tolérée chez les personnes obèses.

Chirurgie de l'obésité et COVID

Dans la période post-opératoire immédiate, les défenses immunitaires, dans toutes chirurgies, sont perturbées. Nous déconseillons de réaliser, pendant la période d'épidémie, toute chirurgie de l'obésité non urgente. En effet, si une personne en période d'incubation était opérée, elle déclarerait le COVID pendant la phase de récupération de sa chirurgie. Le taux de complications serait nettement augmenté.